Réalisation  Clément LIEVRE 

Les bases azotées des couples Adénine-Thymine et Cytosine-Guanine ne sont attachées entres-elles que par des liaisons faibles. Ce sont ces liaisons qui vont être cassées par une enzyme l'ADN polymérase pour ouvrir la molécule d'ADN "à la manière d'une fermeture éclair".
L'ADN polymérase va alors fixer des nucléotides libres, disponibles dans le noyau de la cellule, sur les bases complémentaires de la chaine ainsi ouverte.
Deux nouvelles molécules d'ADN vont ainsi être construites composées chacune d'un brin de l'ancienne molécule et d'un brin nouvellement formé. On dit que la réplication se fait suivant un mode semi-conservatif.

Des milliers d'enzymes ADN polymérases (en rose sur l'animation) opèrent de cette manière tout au long des 46 molécules d'ADN contenues dans le noyau des cellules humaines. En quelques heures toutes les molécules sont répliquées ; chaque "chromosome" a ainsi son double ; les deux copies, encore attachées par leur centromère, seront parfaitement visibles sous forme de deux chromatides lorsque les molécules d'ADN se condenseront au tout début de la première phase de la division cellulaire.