Accueil SVTApplications multimédiasHuelgoat

  • Le métamorphisme dans la région de Huelgoat

L’analyse de la nature des roches et de leur disposition dans l’espace nous permet de déterminer la chronologie des évènements ayant affecté cette région à l’ère primaire et de reconstituer les conditions thermodynamiques de la formation des cornéennes.

  • Informations apportées par les documents

Document 1 : Carte et coupe géologiques.

Le massif de granite recoupe à l’emporte pièce la série schisteuse du dévonien supérieur et les schistes et quartzites de l’ordovicien et du silurien ; selon le principe de recoupement, il est postérieur à ces roches (cf texte : granite intrusif).
Il correspond à un ensemble de 3 granites : ceux du Cloître et de Huelgoat recoupant celui de la Feuillée, ils sont donc plus récents que ce dernier.
Les terrains sédimentaires sont plissés (cf anticlinal dans le texte +coupe). Ils ont donc été soumis à des contraintes compressives après le dévonien.
Autour du massif s’est développée une auréole de métamorphisme ; on peut émettre l’hypothèse d’une relation avec la mise en place du magma granitique chaud.

Document 2 : Affleurement du contact granite-cornéenne

Le contact entre le granite et la cornéenne est franc ce qui corrobore le caractère intrusif du granite.

Document 3 : Affleurements de roches.

Granite = roche grenue donc provenant d’un magma ayant cristallisé en profondeur = roche plutonique.
Schiste = roche très sombre avec une schistosité bien visible.
Cornéenne = ressemble au schiste mais plus massive (schistosité très peu visible) = schiste transformé (cf texte)

Document 4 : Lames minces.

Schiste à andalousite formé principalement de composants très fins (argiles) alignés. Les cristaux d’andalousite recoupent la schistosité .Cette dernière est donc antérieure au développement du minéral .
Hypothèse du développement de ce nouveau minéral à partir des argiles des schistes sous l’action de l’élévation de la température.

Document 5 : Diagrammes PT.

La présence de biotite dans la cornéenne (cf texte) montre que le matériel dont elle dérive a été porté à des températures supérieures à 350°C- 400°C.
La présence de quartz prouve que la température n’a pas dépassé 700°C.Ceci est confirmé par la présence d’andalousite qui apparaît pour des T°C comprises entre 400°C environ et 700°C.
L’existence simultanée de cordiérite et d’ andalousite implique des pressions inférieures à 0,5Gpa.
Conclusion : le matériel qui a donné naissance aux cornéennes a donc été porté à une température maximale de 700°C pour une pression maximale de 0,5Gpa donc à faible profondeur , hors du domaine de fusion.

  • L'histoire géologique

1-Reconstitution de l’histoire géologique de la région

1-1 Phase de sédimentation :

Certaines informations des documents 1, 3 et 4

Sédimentation de matériel qui par compaction donnera les schistes (matériel fin de type argile),
de l’ordovicien au dévonien.

1-2 Phase tectonique de plissement

Certaines informations du document 1 et de l’énoncé

Phase bretonne de l’orogénèse hercynienne à l’origine de l’anticlinal.

1-3 Phase de magmatisme plutonique

Certaines informations du document 1et du document 3 et document 2.

Intrusion dans les schistes d’un pluton granitique qui par métamorphisme de contact les transforme en cornéennes.

1-4 Phase d’érosion intense qui amène le pluton granitique à l’affleurement.

Certaines informations du document 1

2-Conditions de mise en place des cornéennes

Certaines informations du document 3 et du document 4,document 5

L’intrusion du pluton granitique à faible profondeur (maximum 10 km à la fin du dévonien) dans les schistes a provoqué leur transformation locale par métamorphisme de contact ; il s’agit d’un thermométamorphisme.

intru-an.gif (138800 octets)
intru-le.gif (3470 octets)

 

Accueil SVTApplications multimédiasHuelgoat

Origine : FRANCE - Académie de Rennes - site SVT - http://www.ac-rennes.fr/pedagogie/svt